SOUTENEZ
NOUS

SCOLARISER UN ENFANT QUI MANQUE DE TOUT, C'EST SOUVENT LUI SAUVER LA VIE.

Au sud du Burkina Faso, autour deBanfora, la scolarité de 130 enfants et d'adolescents démunis est actuellement prise en charge par l'association Soleils d'Afrique grace au parrainage, aux donateurs et à nos partenaires de l'ASACO.





Soleils d'afrique est une association francaise loi 1901 reconnue d’intérêt général.

Elle donne droit à la défiscalisation de 66 % de vos dons.
Un don de 100€ ne coûtera que 33,33€.

Le coût d’une année de scolarisation au Burkina Faso varie de 70€ à l’école primaire à 190€ à l’université.

L'adhésion n'est que de 10€ !

Suivez nos actualités

Quelques videos

bogolans bogolans bogolans fond_enfant

Au départ, notre association a surtout pris en charge de jeunes enfants de l’école primaire rencontrés sur place et dans un grand état de pauvreté. Dans ces conditions, l’école était le meilleur moyen de les sortir de la rue et du désœuvrement, voire de la mendicité.

Leur offrir une scolarité signifiait aussi une plus grande chance pour eux de trouver un travail à l’avenir.

Nous avons aussi privilégié les petites filles, leur donnant ainsi une chance d’échapper à une condition souvent inégalitaire et d’éviter les risques de maternités très précoces et lourdes de conséquences.

Ce raisonnement est encore le nôtre, mais nos effectifs se sont équilibrés. Nos moyens augmentant, nous nous sommes ouverts plus largement aux enfants de tous âges, garçons et filles, parfois obligés d’arrêter leur scolarité faute de moyens ou sans famille pour les aider.

C’est ainsi qu’en 10 ans, nous avons vu certains enfants passer de primaire en secondaire, puis arriver dans l’enseignement supérieur et terminer un cycle d’études avec succès.

Avec environ 130 enfants scolarisés à ce jour, il nous a fallu changer de vitesse, et nous organiser. Une équipe de bénévoles a été montée en association sur place, et nous sert de relais avec les enfants et avec le personnel enseignant et les autorités. Ainsi, l’éloignement n’est plus un problème et nous entretenons des échanges très réguliers. Un commissaire aux comptes complète nos moyens en termes de contrôle des finances.

Concernant les étudiants, ils sont tous sur les facultés de la capitale, Ouagadougou. Ils communiquent avec nous via un porte-parole.

Pour tous les élèves, les règles sont les mêmes et une convention leur est donnée afin qu’ils comprennent bien à quoi ils s’engagent :
- Tout d’abord, ils doivent nous transmettre le reçu de l’école prouvant leur inscription, ainsi que tous leurs relevés de notes prouvant leur assiduité et leur travail.
- Ensuite, dans la limite de leurs possibilités, ils doivent ecrire à leur parrain ou marraine, afin que la relation entre les uns et les autres ne soit pas uniquement financière, mais aussi humaine.
- Enfin, ils sont autorisés à redoubler, mais sont exclus en cas

de triplement. Nous considérons que s’il n’y a aucune chance de succès avec un enfant, il vaut mieux en aider un autre, plus motivé.

Bien entendu, nous restons totalement neutres vis à vis des religions pratiquées, mais, dans la mesure du possible, nous privilégions l’enseignement public, largement moins coûteux que le privé.

En dehors de l’école, nous menons également quelques actions complémentaires qui visent toutes à donner aux élèves le goût des études, et les outils pour réussir. Citons par exemple l’ouverture et le développement d’une bibliothèque, la fourniture d’ordinateurs portables et de clés USB pour les étudiants, ou l’organisation de cours du soir. Quand le contexte économique devient encore plus difficile, nous pouvons organiser des actions ponctuelles, notamment sanitaires ou d’aide à l’alimentation. Nous espérons pouvoir développer ce domaine.

Des actions sont menées en France dont le but est de financer ces actions hors école. Chaque année, nous organisons une grande soirée avec repas et musique africaine. C’est une occasion de nous rencontrer et de nous faire connaître. Nous organisons aussi des concerts et des ventes d’artisanat acheté sur place, contribuant ainsi à apporter des ressources supplémentaires à la population.

Et pour terminer, nous invitons chaque personne ou famille à nous accompagner au Burkina Faso lors de nos voyages. Nous avons ainsi organisé plusieurs voyages en petits groupes, avec rencontre des habitants du “Pays des hommes intègres” et en partageant leur vie. Des circuits peuvent aussi être organisés, dans un cadre strictement privé.

Si vous avez une question particulière à nous poser, merci de le faire via notre page “contact”. Nous vous répondrons rapidement.

Si vous souhaitez nous rejoindre, ou créer une antenne dans votre région, contactez-nous ; nous vous aiderons à démarrer votre projet.

Merci de l’aide que vous voudrez bien nous apporter, car nous avons besoin de tous pour développer encore nos actions d’aide.


et aussi Google+
Soleils d'Afrique est une association française loi 1901, reconnue d'intéret général --- Association Soleils d'Afrique - 621, route des Bauges 7450 Cusy, Rhones Alpes, France
france

En savoir plus

Quelques photos